Just me

Concentré d'urban culture : fashion coup de coeur, envies, réfléxions, anecdotes, morceaux de vie...en vrac !

01 octobre 2009

T'as déjà vu un cookie avec des lunettes de soleil ?

l_452b5abeb87a124beb5ab5c1e2df1ac3Petit précis de mise en condition optimistique, ou comment retrouver sa bonne humeur légendaire (oui parce que même si j’étais un peu dépressive surtout ici ces derniers temps, en vrai j’suis une joyeuse et je souris tout le temps il paraît. J’te jure. Même que j’suis sympa).

Ouverture des yeux. Oh putain, il est 7h. J’ai 45 minutes pour prendre ma douche-me maquiller-sécher-mes-cheveux-nourrir-le-chat-m-habiller-refaire-mon-lit-embarquer-de-quoi-déjeuner. Je décolle, il est 8h. Le téléportateur de fonctionne pas, obligée de marcher.

Réaction négative : grmbl.

Réaction positive : pendant que je me maquille/coiffe/etc, que des musiques qui mettent de bonne humeur. Il est 8h quand je pars ok, mais personne au travail avant 8h30, ça devrait passer inaperçu (comme ci j’étais déjà arrivée à l’heure au travail…). Sur la route, mon idéal physique masculin a une station essence. C’est un signe (pensée néfaste : pour dire qu’il est « de passage »)  pour dire que la journée va être sympa. J’en profite pour acheter des cookies  dans une boulangerie pour mes collègues (pensée positive : eh oui tu vois, j’ai eu ma paie), et le boulanger me fais plein de compliments et me tiens la porte. Merci monsieur, j’te kiffe monsieur.

Arrivée au travail. En fait y a déjà des collègues, donc retard passera pas inaperçu (« ah t’es en avance, tu commences pas à et demi ? – Non, je suis en retard, je commence y a 20 minutes. »). Je m’assieds, prends un cookie. Mince, j’avais oublié qu’avec ma dent de sagesse qui pousse, j’ai

3 centimètres

d’ouverture de machoire.

Pensée négative : adieu cookie.

Pensée positive : cookie va rentrer, j’te le dis. Cookie est mou, cookie est tempé dans du café, et cookie paaaaaaaaaaaasse ! Comme tu es bon Cookie. Cookie 2 aussi. Et après Cookie 3, c’est ma machoire qui est terrible. Pas grave, Efferalgan aussi est sympa.

Ouverture de boîte mail.

4 mails. Rien d’important. Oh la belle journée.

Pensée négative : ça sent l’arnaque.

Pensée positive : oh la belle journée. Et même si ça part en vrille, pas grave : j’quitte à 16h30, si ça c’est pas le bonheur !

Posté par Ljubljana à 10:15 - Dans la vraie vie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire